“Gyropode” ou “Giropode” ?

Accueil / Blog / “Gyropode” ou “Giropode” ?

Eh bien la réponse est “gyropode” bien sûr, avec un “y” et non avec un “i” ! Pourtant, la faute est assez commune chez les internautes. Nombre d’entre eux cherchent un “giropode” et non un “gyropode” dans la barre de recherche de Google. Pour être exact, environ 18000 internautes utilisent l’orthographe correcte chaque mois, mais sur la même période, 1000 se trompent et tapent “giropode”.

 

A l’origine, du grec…

Comme avec beaucoup de mots à consonance technique, il faut chercher l’origine chez les Grecs. “Gyro” signifie “l’anneau” ou “le cercle”. Le Wiktionnaire nous apprend qu’il s’agit d’un préfixe servant à former des mots en rapport avec la rotation.

Ainsi, un gyrophare est un feu d’avertissement qui tourne autour d’un axe. Un gyromètre est un appareil de mesure servant dans l’aviation qui permet de mesurer une vitesse de rotation. Un gyroscope… mais on va peut-être s’arrêter là !

Quand au suffixe “pode”, il désigne ce qui est relatif aux pattes ou aux pieds… bref, ce qui est pédestre. Techniquement, le gyropode désigne donc un appareil sur lequel l’utilisateur se tient debout (donc sur les pieds) (et auquel on peut faire décrire des cercles)*. Plutôt logique quand on y pense, étant donné que le gyropode est techniquement un “véhicule électrique monoplace, constitué d’une plateforme munie de deux roues sur laquelle l’utilisateur se tient debout, d’un système de stabilisation gyroscopique et d’un manche de maintien et de conduite” (définition Wikipédia).

 

Gyropode… ou Segway ?

Si l’on se penche un peu plus sur les recherches Google, on s’aperçoit que les internautes cherchent plus souvent un “segway” qu’un “gyropode”. Pourquoi ? Eh bien tout simplement parce que cette boîte a été la première à commercialiser le gyropode. Le premier lancement a eu lieu en 2001, et le nom de la marque s’est popularisé auprès des utilisateurs et du grand public… Ainsi, un peu comme le scotch a remplacé la bande adhésive, les engins de Segway ont été assimilés à ces appareils de transport individuels électriques et écologiques qui, un jour, peupleront nos villes.

 

Pour autant, nous n’en démordrons pas, on ne dit pas un “Segway” ou un “giropode”… mais bien un “gyropode” !

Articles similaires
mille façons de trottiner” … selon paris match